Il y a ce qui nous tourmente plus que nécessaire, ce qui nous tourmente avant qu’il soit nécessaire, ce qui nous tourmente alors que ce n’est absolument pas nécessaire. Notre souffrance, nous l’augmentons, nous l’anticipons, nous l’inventons.

 

 Sénèque, Lettres à Lucilius

 

 

Nous sommes tourmentés par ce qui pourrait arriver. Même lorsque nous vivons une situation difficile, le tourment vient des conséquences que nous imaginons. Et quand ce que nous imaginions arrive, alors le tourment provient encore et toujours des conséquences que nous imaginons.

 

Je vous laisse lire la suite en suivant ce lien

Guillaume Lemonde

 

 

 

 

BLOG – DERNIERS ARTICLES MIS EN LIGNE