TRANSCRIPTION DE LA VIDÉO

 

Nous allons nous intéresser aux aïeux de notre famille, mais d’une façon très particulière. Il ne s’agit pas de rencontrer ces personnages comme des gens qui nous auraient légué toutes sortes de fardeaux dont il faudrait se débarrasser, mais de découvrir comment ils pourraient devenir pour nous des ressources.

 

La façon que nous aurons de les rencontrer sera évidemment déterminante. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de les avoir connus, ni même de savoir quoi que ce soit à leur sujet.

 

Quand on rencontre quelqu’un à travers ce que l’on connaît, on rencontre avec la tête, avec la pensée, avec l’analyse et cela nous fait adopter une position de retrait, propre à l’analyse, propre à la pensée… On ne rencontre pas vraiment.

 

Lorsque l’on rencontre quelqu’un il y a un moment où l’on est dans la même sphère, dans une union. Et cette proximité nous fait vivre des sentiments plus ou moins agréables.

 

On remarque à travers cette proximité ce qui nous empêche intérieurement de nous unir véritablement. Et ce qui nous empêche de nous unir est de même nature que ce qui nous empêche de nous unir à tout ce que la vie nous offre de cadeaux.

 

Ainsi en nous rapprochant de certaines figures de notre famille, nous découvrons un lien qui libère, un lien qui nous libère de nous-mêmes. C’est le cadeau qu’ils nous font, et ce cadeau est à la mesure de l’amour que nous pouvons leur offrir.

Les aïeux du point de vue de la Salutogénéalogie

 

ici un lien vers le chapitre Salutogénéalogie du site