https://pixabay.com/fr/users/mustangjoe-2162920/

J’ai découvert avec joie, un podcast de Clotilde Dusoulier, du blog Change ma vie.

 

Ce podcast a pour titre : La cause est dans le futur

Clotilde Dusoulier traite avec finesse d’un sujet qui est central dans la démarche Saluto se proposant de donner les moyens de percevoir l’origine des épreuves que nous traversons, non pas dans des causes passées à résoudre, mais dans des ressources encore à venir.

 

Comme le disait R.M. Rilke : les dragons de notre vie sont des princesses qui attendent de nous voir courageux.

Rilke avait bien compris que les causes de ce que nous vivons, se trouvent devant nous !

 

Cette pensée demande bien-sûr un retournement intérieur. Nous ne sommes pas habitués à voir la vie comme se présentant à nous depuis l’avenir.

 

(en ce qui me concerne, ce sont une chanteuse, une bougie et un patient hospitalisé qui m’ont permis de faire ce retournement. Lire plus à ce sujet…)

 

Une image vous aidera à comprendre de quoi il s’agit : imaginez que notre vie soit comme un théâtre.

 

Nous savons que le théâtre a été construit dans le passé. Nous pouvons d’ailleurs consacrer beaucoup de temps à essayer de comprendre pourquoi tels événements se sont déroulés comme ceci et non comme cela. Pourquoi certains accessoires nous ont été transmis plutôt que d’autres ?

Ce genre de question occupent bien des consultations de psychothérapie.

 

 

https://pixabay.com/fr/users/travelcoffeebook-692530/

Mais si le théâtre et son décor se sont mis en place, c’est également et essentiellement parce qu’un acteur viendra un jour y jouer.

C’est une autre façon de voir l’origine du théâtre. Il est dû à un acteur qui viendra un jour. Ainsi, l’acteur est la cause qui, depuis l’avenir, a nécessité que ce décor se mette en place.

 

Il y a une double causalité. Le passé explique le décor de notre vie. L’avenir parle de l’acteur lui-même.

 

 

Une vidéo à ce sujet : Le décor de notre vie.

 

Parfois l’acteur se laisse déterminer par les accessoires à disposition (déterminer par le passé). Parfois il peut se lancer et jouer son rôle avec ce qu’il a à disposition. Plutôt que de réagir à ce qui a été vécu, il peut décider d’en faire le meilleur. Il doit, pour cela, rendre présentes les ressources dont il a besoin pour jouer librement. Des ressources qu’il ne possède pas encore mais qu’il cherche à rendre présentes. Des ressources encore à venir.

 

Clotilde Dusoulier insiste dans son podcast sur le fait qu’il y a un moment où nous avons à décider. Il y a un choix à faire. Seul le passé enchaine des causes aux conséquences d’une façon automatique. Faire surgir une ressource nouvelle, n’a rien d’automatique. Cela résulte d’un moment de choix et là réside notre liberté la plus essentielle.

 

Le moment où l’acteur se lance dans son improvisation est de cette nature. Il se lance justement, décide de se lancer et découvre en même temps, la stabilité nécessaire, la profondeur nécessaire, le courage nécessaire, la confiance nécessaire. Il découvre des ressources qui sinon restent à venir et les rend présentes.

 

Ce sont les ressources dont parlait déjà Platon dans la République, des vertus que l’on peut exercer, lorsque l’on sait comment s’y prendre.

 

 

Alors merci à Clotilde Dusoulier pour ce podcast. Il est toujours très bon de découvrir les personnes avec qui des échanges deviennent possibles.

Lire plus…

 

BLOG – DERNIERS ARTICLES MIS EN LIGNE