“Pour l’égoïsme primitif, il est clairement établi que ce n’est jamais moi mais toujours autrui qui doit. »

L’homme à la découverte de son âme, Carl Gustav Jung

 

NOTE DE LECTURE : Les droits et les devoirs sont les deux aspects d’une même réalité, selon qu’on la considère depuis le passé ou l’avenir.

Regarder une situation depuis le passé, c’est regarder en quoi cette situation est l’aboutissement d’évènements antérieurs. Autrement dit, les évènements convergent vers nous et nous en sommes l’aboutissement. (« l’égoïsme primitif » qu’évoque Jung).

Il en va ainsi des droits que nous avons ou que nous voulons obtenir : ils sont acquis, parfois de haute lutte, comme l’aboutissement d’un processus.

Dans ce processus, nous avons des droits et les autres ont donc des devoirs à notre égard. (« c’est toujours autrui qui doit »)

Quand on regarde une situation depuis l’avenir, on s’ouvre à l’altérité. Nous ne sommes plus à l’aboutissement de l’acte, mais à son fondement. Ce que d’autres obtiendront plus tard est sous notre responsabilité. Les droits que l’on veut leur offrir rendent nécessaires les devoirs que l’on se donne pour eux. Lire plus…

Ci-dessous, d’autres articles au sujet de citations de C.G. Jung.

BLOG – DERNIERS ARTICLES MIS EN LIGNE